Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Les andes en roue libre

La Paz 26-30 Nov

 La Paz est une ville particuliere et surprenante. Nous avons l'occasion de nous en rendre compte pendant les quelques jours qui precedent l'arrivee des parents de Damien, puis en leur compagnie. En effet, l'atmosphere y est des plus bruyante et agitee, et la pollution crachee par les bus locaux nous rappelle quelque peu des odeurs deja rencontrees a la sortie de Quito, en Equateur...



 Au detour d'une ruelle du "quartier de la sorcellerie", il n'est pas rare de se retrouver nez a nez avec un foetus de lama, achete ici comme porte bonheur et enterre sous la maison de l'acquereur.  Dans cette partie de la ville, toutes sortes de potions s'achetent et se vendent ...
 Les cireurs de chaussures portent quant a eux, des cagoules qui ne laissent percevoir que leurs yeux, dans le but de rester anonymes, puisque leur metier est considere comme degradant... Mille et une choses se dressent sur les etales des vendeurs des rues: Par ici, on peut acheter des enveloppes, stylos, etc, par la on trouve davantage d'objets de quincaillerie, plus loin c'est des brochettes de coeur qui cuisent sur des braseros de fortune, ou bien de grandes corbeilles accueillent des montagnes de pains ou de popcorn...



 Les odeurs et les visions se melent et se chevauchent. L'unite n'est pas le mettre mot en ces lieux ou chacun essaye de se frayer un chemin et de deambuler tant bien que mal dans ce labyrinte chaotique...

 Et tout ceci est accompagne par le vacarme des klaxons des taxis nerveux ou des bus, et le bruit des sifflets des policiers qui tentent de reguler tout ce traffic automobile et humain. L'ensemble de la ville est constitue de multiples batiments heteroclytes, d'epoques et de styles tres divers. Les ruelles grimpent sur les flancs abrupts des montagnes de la vallee dans laquelle est enclavee la ville.



 Beton et montagnes enneigees se cotoient. Ainsi d'un promotoire de la ville, on peut voir apparaitre tel le gardien, le mont Illimani, qui culmine a plus de 6000m.


 Bref, une ville de contrastes et de surprises ou ce tout rend l'ambiance particulierement deroutante, mais nous aimons cette variete de genres qui perturbe pour le moins l'idee qu'on peut avoir d'une capitale...

 C'est dans ce cafarnaum, qu'ont lieu les retrouvailles chaleureuses avec Raymond et Marie-Christine. Dans notre coin, a l'hotel, nous ajoutons encore un peu a cette diversite, cette fois-ci au niveau culinaire, puisque les parents de Damien nous ont apporte des produits francais...Fromages, foie gras, pates de fruits (de maman...) et nougat (du Sud!). Finalement c'est un peu Noel avant l'heure!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :